Fonctionnalité du système de sécurité Mips

Nous savons grâce à la recherche scientifique que le cerveau est particulièrement sensible à la rotation. En cas de choc, la technologie de casque fournie par un système de sécurité Mips est destinée à contribuer à la réduction de l’impact de l’énergie rotationnelle sur la tête en permettant un mouvement relatif entre la tête et le casque.

Lorsqu’un tel impact se produit, les forces qui s’accumulent entre la tête et le casque sont considérables. Ces forces peuvent être comparées au poids d’une dizaine de personnes qui se tiendraient sur votre casque. Sous une telle pression, le frottement entre la tête et le casque rend tout mouvement du casque difficile, même si les sangles sont légèrement lâches ou si le casque n’est pas ajusté selon les recommandations du fabricant. Mais une couche à faible coefficient de frottement à l’intérieur d’un casque permet néanmoins un mouvement omnidirectionnel de 10 à 15 millimètres lorsque cette charge importante survient.

Redirection d’énergie

La plupart des casques certifiés selon les normes de sécurité reconnues du secteur peuvent réduire l’énergie d’un choc linéaire droit. Mais lorsqu’il s’agit de chocs obliques, les plus fréquents lors d’accidents ou de chutes, un casque doté du système de sécurité Mips peut aussi aider à réduire l’énergie rotationnelle préjudiciable.

Pensez à une chute sur une pente glissante : si vous tombez et que votre tête (ou votre casque) heurte le sol, vous suivrez fort probablement la même direction qu’avant la chute. En revanche, pensez à une chute similaire sur de l’asphalte où le frottement est important ; le scénario est très différent. Lorsque votre casque heurte le sol, il y aura fort probablement un arrêt brusque et une rotation du casque. Mips vise à rediriger cette énergie à distance de la tête.

Éprouvé dans le laboratoire d’essais

Lorsqu’un fabricant décide de créer un casque équipé d’un système de sécurité Mips, il travaille en étroite collaboration avec les ingénieurs de Mips pour adapter le système à chaque modèle et taille de casque particulier. Une fois le design établi, des casques de toutes les tailles sont envoyés pour test et approbation dans notre laboratoire d’essai à la pointe du progrès en Suède. Nous soumettons le même modèle (et la même taille) de casque à des impacts et comparons ceux équipés du système de sécurité Mips et ceux qui ne le sont pas.

Nos tests sont effectués en plaçant le casque sur la tête d’un mannequin appelée Hybrid III et équipée d’accéléromètres. Chaque essai est filmé avec une caméra haute vitesse.  L’impulsion de l’accélération est capturée et envoyée vers nos ordinateurs, qui simulent ce qui se passe durant le choc. Lorsque nous analysons les données et le film, nous constatons que : 

  1. La cinématique rotationnelle est réduite en présence de la couche à faible coefficient de frottement Mips.
  2. Dans le modèle, la tension dans le cerveau apparaît comme étant significativement réduite en présence de la couche à faible coefficient de frottement Mips.
  3. Le film montre que le casque s’est déplacé de 10 à 15 millimètres par rapport à la tête, créant un mouvement relatif peu important mais parfois crucial entre la tête et le casque.

En résumé, la différence est qu’un système de sécurité Mips permet au casque de pivoter de 10 à 15 millimètres par rapport à la tête lors de chocs obliques.  Chaque casque commercialisé avec un système de sécurité Mips a passé nos protocoles d’essai stricts.

Affichage ### des 124 marques avec système de sécurité Mips®