Innovation

  — Fonctionnalité du BPS MIPS

Fonctionnalité du BPS MIPS

Nous savons grâce à la recherche scientifique que le cerveau est particulièrement sensible à la rotation. En cas de choc, la technologie de casque BPS MIPS réduit l’énergie rotationnelle transmise au crâne et au cerveau en facilitant le mouvement du casque par rapport à la tête.

Vous avez peut-être remarqué qu’il est déjà possible pour un casque même bien attaché de se déplacer vers l’arrière et vers l’avant sur votre tête ; quelle est donc la raison d’être du BPS MIPS ?

Tout est question d’énergie. Les chutes se produisent généralement à un certain angle. Lors de l’impact, les forces qui s’accumulent entre la tête et le casque sont considérables (équivalant au poids de 14 personnes qui se retrouveraient subitement sur votre casque). Sous une telle pression, le mouvement du casque n’est pas du tout aisé. Mais lorsqu’il est équipé d’une couche à faible coefficient de frottement MIPS, le casque peut pivoter, aidant ainsi à dissiper l’énergie et à réduire le risque de lésion grave.

Redirection d’énergie

Le casque BPS MIPS diminue aussi bien l’énergie qu’un casque sans BPS MIPS dans un choc purement linéaire. Mais lorsqu’il s’agit d’un choc oblique, le casque BPS MIPS réduit l’énergie rotationnelle intense qui serait sinon transmise à votre cerveau.

La réduction de l’énergie rotationnelle a lieu en partie grâce à la redirection de l’énergie rotationnelle vers l’énergie translationnelle. Pensez à une chute sur la glace. Le casque et la tête continueront simplement à suivre la direction prévue. Mais si vous atterrissez sur l’asphalte, il y aura un arrêt et un tournoiement du casque.

En obtenant le mouvement relatif entre le casque et la tête, davantage de mousse EPS entrera en action et cela aidera aussi.

Éprouvé dans le laboratoire d’essais

Lorsqu’une marque souhaite lancer un casque équipé du BPS MIPS, elle doit d’abord le soumettre pour validation à notre laboratoire d’essais suédois, où nous comparons le même casque dans les deux versions, BPS MIPS et sans BPS MIPS.

Notre processus d’essai compare le film à haute vitesse et les signaux d’accélération mesurés à partir de la forme de la tête. Lorsque nous analysons le film, nous voyons que la couche à faible coefficient de frottement MIPS permet un mouvement relatif de 10 à 15 millimètres entre la tête et le casque. Puis, nous comparons les signaux d’accélération des deux versions et notons que le casque équipé du BPS MIPS réduit considérablement la rotation de la tête.

La différence entre un casque avec BPS MIPS et un casque sans est que le BPS MIPS permet au casque de pivoter de 10 à 15 millimètres par rapport à la tête, réduisant ainsi l’énergie rotationnelle qui serait sinon transmise au cerveau.

Plus de 31 000 essais menés dans notre laboratoire prouvent que le BPS MIPS renforce systématiquement la protection lorsqu’il est comparé à un casque sans BPS MIPS.